Noël contre la faim

Publié le 14.11.2017 • Mis à jour le 28.11.2017

Tchad : le point de vue de la société civile sur les réformes institutionnelles

Le Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation (CSAPR) publie un rapport sur le projet de réformes au Tchad : « Les réformes institutionnelles : entre ambitions partisanes et unité nationale ». Le rapport formule un certain nombre d’inquiétudes et de propositions.

Depuis l’annonce d’un processus de réformes institutionnelles par le président Déby, un groupe de travail a été mis en place afin de faciliter la participation de la société civile et de donner « un avis citoyen » sur le sujet.

Le Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation, organisation partenaire du CCFD-Terre Solidaire, anime le débat public pour tout ce qui a trait à la consolidation d’une paix durable au Tchad. Il a déjà produit plusieurs études partagées avec le public, notamment celles sur les partis politiques au Tchad (2012), sur les politiques françaises et européennes au Tchad (2014) et plus récemment sur les questions d’insécurité alimentaire comme risque sur la stabilité du pays (2017).

Ce dernier rapport a pour objectif de contribuer à la gouvernance démocratique et à la consolidation de la paix au Tchad en apportant des éléments d’analyses ainsi que des propositions.

Ce travail s’est nourri de dialogues avec un ensemble de leaders politiques, d’élus, de leaders religieux, membres de la société civile, administrateurs, citoyens autour des questions suivantes :

  • Dans le contexte de crise sociale, économique et politique que traverse le pays, suffit-il de reformer pour aboutir à de profondes mutations de la vie publique tchadienne ?
  • Quelles sont les conditions optimales à remplir pour opérer une réforme consensuelle ?
  • Sur quoi porteront précisément les réformes ?

Rapport : Les réformes institutionnelles au Tchad entre ambitions partisanes et unité nationale
Téléchargez le rapport

Ce projet a été soutenu dans le cadre du programme paix mis en place par le CCFD-Terre Solidaire et ACORD au Tchad, en République Centrafricaine, au Soudan, et au Soudan du Sud. Ce programme travaille sur les causes profondes des conflits dans la région et s’engage pour plus d’une décennie.

Nos projets

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

S’informer

10 avril 2018

Qui sont les Rohingya, menacés d’anéantissement en Birmanie ?

Qui sont les Rohingya ? Pourquoi sont-ils persécutés ? Un rapport très documenté, publié par l’association Info Birmanie, soutenue par le (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

Selon la société civile, au moins 180 000 personnes sont portées disparues au Mexique. Démunies face à des autorités corrompues et liées au (...)

3 avril 2018

Déclaration de solidarité envers le père Amaro et la Commission pastorale de la terre

Le 27 mars 2018, le père Amaro Lopes de Sousa, agent de la Commission pastorale de la terre et curé au Brésil, a été arrêté et incarcéré. (...)